Qui sommes nous ?

Contraste est un média participatif d'initiative citoyenne tenu par des étudiants. Notre objectif est de promouvoir un espace public où chacun peut s'exprimer ainsi que se former un esprit critique.

 

C'est pourquoi Contraste propose, dans sa section "le débat", deux tribunes opposées sur des sujets clivants.

Nous suivre:

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Contraste reposant sur une participation bénévole de ses rédacteurs, nous cherchons activement des étudiants, voire des lycéens, désireux de participer à cette initiative citoyenne. 

L’Homme et l’Animal, vers un statut juridique commun ?

12 Nov 2019

Jacques contre Chirac

8 Nov 2019

Climat : entre déni et désinformation

29 Sep 2019

Comprendre l'impact du renouvellement générationnel sur la politique, un entretien avec Vincent Tiberj

25 Sep 2019

1/8
Please reload

29 Sep 2019

Cet article se place comme une critique de l’analyse faites par l’auteur de l’article Climat : entre mensonges et catastrophisme, et par conséquent, comme la défense d’une cause et d’un mouvement que beaucoup portent dans leur coeur.

26 Mar 2019

Riding with Death, Jean-Michel Basquiat

Il est légitime de dire que le bilan des nombreuses problématiques et césures écologiques planétaire est un point majeur du questionnement philosophique -mais aussi social et politique- et de la pensée dominante de nos sociétés av...

8 Mar 2019

Dans le cadre du débat organisé par l’association Eurofeel le 12 mars prochain, Manuel Bompard a accepté de venir défendre le programme de La France Insoumise (LFI).

Secrétaire national du Parti de Gauche de 2010 à 2018, coordinateur de la campagne de Jean-Luc Mélencho...

6 Mar 2019

Dans le cadre du débat organisé par l’association Eurofeel le 12 mars prochain , David Cormand a accepté de venir défendre le programme d’Europe Ecologie-Les Verts.

Secrétaire national du parti depuis 2016, conseiller municipal et anciennement conseiller régional, l’ho...

29 Oct 2018

Glorieuse pour certains (55,1% des votants), malheureuse pour d’autres (44,9%), cette élection n’en reste pas moins historique. Elle montre par ailleurs un fait important: le Brésil ne s’est pas encore réellement confronté aux fantômes de son passé.

Please reload